Une forteresse en Périgord

La forteresse de Miremont, perchée sur un éperon rocheux au cœur du Périgord noir est un témoin exemplaire de l’architecture militaire de l’époque romane. Sa tour maîtresse de 21 mètres de haut et son enceinte fortifiée sont d’importants marqueurs dans le paysage de la région. Situé à l’intersection des axes de communication Bergerac-Brive-la-Gaillarde et Périgueux-Sarlat, le castrum était depuis le début du bas Moyen Âge le chef-lieu de la châtellenie de Miremont, démembrée au début du XVIe siècle de celle de Limeuil.

 

Six grandes familles se sont succédé à la tête de la châtellenie : les Bouville, cités sur le site à partir de la première moitié du XIIIe siècle, pourraient être à l’origine de la construction du château. Viennent ensuite les Galard, les Beaufort, les de la Tour d’Auvergne, puis à la période moderne, les Bonald et enfin les Aubusson qui délaisseront Miremont à la Révolution.

 

Les fortifications de la forteresse, ponctuées de trois tours de flanquement épousent les contours d’une plateforme triangulaire d’environ 4300 m² et un village également fortifié s’étend à ses pieds à flanc de colline. Un fossé barrait le flanc nord, ouvert sur la plaine et on pénétrait dans la forteresse par un pont-levis situé à l’extrémité nord-est de la plateforme. 

crédit photo : G. Delorme.

Relevé et dessin : L. Soulard. 

POUR ALLER PLUS LOIN...

- Bouchereau J., (1965) : La baronnie de Miremont à la fin du XVIIIe siècle, BSHAP t. XCII, 85.

 

- Bouchereau J., (1966) : La baronnie de Miremont à la fin du XVIIIe siècle, BSHAP t. XCIII, 133.

 

- Châtelain A., (1973) : Donjons romans des Pays d’Ouest, Étude comparative sur les donjons quadrangulaires de la France de l’ouest, Paris.

 

- Lecoq J., (2002) : Miremont-en-Périgord, Mussidan.

 

- Mesqui J., (1997) : Châteaux forts et fortifications en France, Paris.

 

- Secret J., (1966) : Le Périgord, Châteaux, manoirs, gentilhommières, Paris.

 

- Séraphin G., (1996) : « Les tours féodales du Périgord roman », Le Périgord roman, 1. La perception de l’espace, Reflets du Périgord, hors-série, Montignac, 101-120.

 

- Soulard L. (2014) : Le castrum de Miremont, étude historique et archéologique, mémoire de master, dir. Faravel S., Université de Bordeaux-Montaigne. 

 

- Soulard L. (2015) : La tour maîtresse du castrum de Miremont, témoin de l’architecture castrale périgourdine des périodes médiévale et moderne, Aquitaine historique, Bordeaux (à paraître).